Paroles de chanson Bernard Lavilliers - Y A Pas Qu' A New-york

Y'a pas qu'à New York en fin de journée
Que les larmes brillent courbées sur l'acier
A tailler des fringues pour un oui un non
En plein Chinatown sous l’œil des néons

On nettoie les cuivres dans les arrières salles
En soufflant pour vivre une vie moins bancale
Que les taxis groovent les amplis à fond
A fond sur le move "Hey Jobi"

Y'a pas qu'à New York
Y'a pas qu'à New York
Y'a pas qu'à New York
Pas qu'à New York

Y'a pas qu'à Broadway sous la lumière crue
Qu'on soupèse l'or et les filles nues
Que la vie s'écroule au pied des gratte ciels
Qu'un siècle déboule sans faire de dentelle

Y'a pas qu'à New York
Y'a pas qu'à New York
Y'a pas qu'à New York
Pas qu'à New York

Je cours, je cours la nuit défile
Cette fille me blesse seul dans la ville
La note bleue qui fume et qui rode
Cœurs assagis qui jouent des halls

Y'a pas qu'à New York au fond l'hiver
Qu'on compte les morts, les love affair
Les arrières cour abandonnées

Y'a pas qu'à New York
Y'a pas qu'à New York
Y'a pas qu'à New York

Y'a pas qu'à New York que j'aime en silence
Laisser des accords dans des mots qui dansent
Des alexandrins seul avec Cendrars
Ouvert dans un coin comme un vieux comparse

Y'a pas qu'à New York
Y'a pas qu'à New York
Y'a pas qu'à New York
Pas qu'à New York

Je cours, je cours la nuit défile
Elle me plaisait seul dans la ville

Pas qu'à New York au fond l'hiver
Qu'on compte les morts, les love affair

Y'a pas qu'à New York
Y'a pas qu'à New York
Pas qu'à New York



Email:

P