Paroles de chanson Renaud - La Pêche à La Ligne

C'est à peine l'aurore et je tombe du plume,
mon amour dort encore du sommeil de l'enclume.
Je la laisse à ses rêves où je n'suis sûrment pas,
Marlon Brando l'enlève, qu'est-ce que je foutrais là?
Sur un cheval sauvage, ils s'en vont, ridicules,
dehors y a un orage, ils sont mouillés, c'est nul...
Moi j'affûte mes gaules, pour partir à la pêche,
musette sur l'épaule, saucisson, bière fraîche...
Quand le soleil arrive, mon amour se réveille,
le coeur à la dérive, les yeux pleins de sommeil,
téléphone à sa mère, qu'est sa meilleure amie,
paroles éphémères et tous petits soucis...
J'aimerais bien entendre ce qu'elle dit de moi;
c'est sûrement très tendre, mais enfin bon, j'entend pas.
Moi je plante mon hameçon tout en haut d'une branche,
je tire sur le nylon, me ruine une phalange.
Le jour avance un peu, mon amour se maquille
un oeil et puis les deux, c'est futile mais ça brille.
Qui veut-elle séduire? Je suis même pas là,
je me tue à lui dire qu'elle est mieux sans tout ça.
Que ses yeux sont plus clairs, quand ils sont dans ma poche,
et que vouloir trop plaire, c'est le plaisir des moches.
Moi je sors une truite, d'au moins 120 kilos,
j'ai pitié, trop petite, je la rejette à l'eau.
Il est midi passé, je reviens les mains vides,
trop de vent pas assez, l'eau était trop humide,
Alors je rentre chez moi triste comme un ménhir,
mais personne n'est là pour m'entendre mentir...
Mon amour est parti, mais parti pour toujours...
j'ai perdu mon amour, j'ai perdu ma vie...
J'emmènerai dimanche, si je peux la gamine,
s'emmêler dans les branches
à la pêche à la ligne.
J'emmènerai dimanche, si je veux la gamine,
s'emmèler dans les branches
à la pêche à la ligne...



Email:

P