Paroles de chanson Tryo - Quand Les Hommes S'ennuient

Quand les hommes s'ennuient, ils s'emplissent la tête
S'inventent des soucis, et trop souvent s'entêtent
Quand les hommes imaginent pouvoir combler le temps
Quand ils s'attaquent au vide, les hommes perdent leur temps

Quand les hommes s'ennuient, ils se doutent d'un autre
S'inventent un ennemi, et lui ferment la porte
S'inventent des cortèges, des rumeurs morbides
Quand les hommes s'ennuient, ils se croient invincibles

Et pour fêter le millénaire, les hommes s'ennuient sur la
terre
Quand les hommes s'ennuient, ils rejoignent une ville
S'y perdent dans la nuit, deviennent proie facile
Pour le faiseur de rêve, qui viendra miroiter
Un semblant de lumière, juste avant de sombrer

Quand les hommes s'ennuient, ils s'enivrent de sexe
De vin jusqu'à la lie, et d'amours trop complexes
D'amours à déméler, de casse-têtes brulants
Quand les hommes s'ennuient, ils deviennent bons amants

Et pour fêter le millénaire, les hommes s'ennuient sur la
terre
Quand les hommes s'ennuient, ils rêvent de voyages
Rêvassent au fond du lit, rêvassent trois fois hélas
De rester sur la berge, en accusant le ciel
Quand les hommes s'ennuient, ils deviennent cruels

S'inventent des tempêtes, se prennent dans le courant
Des guerres trop coquettes, des caprices d'enfants
Font tanguer le bateau, quand la mer est parfaite
Quand les hommes s'ennuient, ils deviennent si bêtes

Et pour fêter le millénaire, les hommes s'ennuient sur la
terre
Quand les hommes s'ennuient, à s'arracher les pouces
A ruminer la vie, à s'en donner la frousse
A prendre des détours, pour mieux se faire souffrir
Quand ils cherchent l'amour, ils s'ennuient à mourir

Et pour fêter le millénaire, les hommes s'ennuient sur la
terre
(Fin)



Email:

P