Paroles de chanson Maxime Landry - Puni D'avance

Même s'il fallait que je t'oublie,
Pour cause d'amour impossible
Rien n'enlèverait à nos esprits,
Leurs auréoles compatibles.
Je te verrai comme en mirage
Au milieu de foules agitées
Je distinguerais dans les nuages
Ta silhouette bien aimée.

Même s'il fallait que je t'oublie
Parce que la vie veut que les coeurs
Parfois se changent en bouillie
Parce que la vie veut que l'on pleure
J'trouverai toujours sur mon passage
Des empreintes de tes chaussures
Que je suivrai les joues en nage
Jusqu'à l'inévitable mur.

Tant la façade bien modeste
N'affichera jamais de chiffres
De ton chez toi, de ton adresse
Et j'prendrai l'mur comme une gifle.
IL faudrait bien que je t'oublie
Mais je n'y arriverai jamais
Parce que je t'aime à la folie
Parce que t'es tout c'que j'attendais.

Il faudrait bien que je t'oublie
Parce que l'av'nir est impossible
Et dans mon esprit compatible avec le tien qui me supplie
Je vois nos vies comme un casse-tête
Où il nous manque des morceaux
Pour que la motivation reste, et que le résultat soit beau.

Lorsque l'on sait que l'arc-en-ciel aura des trous dans son
cerceau
Lorsque l'on sait que dans l'échelle il manque les premiers
barreaux
On en vient presqu'à l'évidence que le destin est notre
ennemi
Et que l'on est puni d'avance pour ce que l'on n'a pas
commis.

C'est pour ça que j'irai à t'attendre
au milieu de foules agitées
Te distinguer dans des cotons que tu ne porteras jamais
Que tu ne porteras jamais.



Email:

P