Paroles de chanson Souldia - Krime Grave

On sait d'où l'on vient, j'y ai même parfois perdu mon
sang
j'ai d'la misère avec les consignes à c'qui parait j'ai
perdu mon temps
le ciel est la limite
écoute les pas on les laisse parler,
ils disent qu'la merde on la mérite,
les fils de putes eux laisse les parler.

J'ai l'intention de les bombarder,
S'il n'y a plus de rien de bon dans nos sales vies,
Il y a des emcees dans mes jambes
comme des contraventions dans mon pare-brise,
Et si jamais je suis désarmé,
Je ferai comme les frères qui sont parti,
Quitte à faire couler les larmes,
je ne dormirai plus jamais sur le parvis,
Tu sais très bien d'où vient l'odeur,
On ouvre les coffres forts au crow-bar,
C'est St-Rock, Limoilou, St-Sauveur
Je te souhaite la bienvenue dans mon cauchemar,
Parle avec mes compères,
Si tu veux tester mon back,
Tu me compares avec mes contraires,
tu dis que j'ai pas la force de combattre,
J'ai d'la misère à suivre les consignes,
les fils de putes me comprennent,
J'écris du rap au fond d'ma cellule,
parce que chez moi la nuit porte conseils,
La mâchoire serrée comme la fin du mois,
Il serait temps d'me donner toute l'argent qu'tu m'dois,
Des tours de Bardy jusqu'au bloc du roi,
Bitch! Fais ton shift, mais garde un œil sur moi!
Les vrais reconnaissent les vrais,
Ils disent qu'on court après la défaite,
J'connais la rue, j'connais ses réflexes,
On travaille pour faire partie des best,
Les pères absents, les mères affolées,
On prend les billets et même la monnaie,
Jeunesse frustrée, tête de suspect,
Ici, se faire sucer rime avec le succès.

On sait d'où l'on vient, j'y ai même parfois perdu mon
sang
j'ai d'la misère avec les consignes à c'qui parait j'ai
perdu mon temps
le ciel est la limite
écoute les pas on les laisse parler,
ils disent qu'la merde on la mérite,
les fils de putes eux laisse les parler.
désolé mon ami à mon avis ma mort arrive
Les heures se succèdent, on court le liquide,
Des larmes de ruelles, quand les frères se suicident,
Le cerveau bousillé, fumeur de missile,
Krime Grave et volontaire homicide,
On teste là, mais il y a des gens qu'ça dérange,
On veut sortir de là pour entrer dans la légende,
Enfant d'la défonce, méchante allégeance
Victime de l'homme quand le cran d'arrêt manque,
J'ai voyager la rue dans les valises,
je le fais pour mes amis comme les gens qui nous haïssent,
Dj Fade Wizard jusqu'au Mali, ils sont fuckés,
ils ne comprennent pas ce qui nous arrive,
Il y en a qui ont sauté du balcon, marché noir comme le
charbon,
Ti-cul! J'aimerais squatter dans les cours de récréation,
Assumer ses actes avant de demander pardon.

On sait d'où l'on vient, j'y ai même parfois perdu mon
sang
j'ai d'la misère avec les consignes à c'qui parait j'ai
perdu mon temps
le ciel est la limite
écoute les pas on les laisse parler,
ils disent qu'la merde on la mérite,
les fils de putes eux laisse les parler.



Email:

P