Paroles de chanson et traduction Emilie Autumn - Excerpts From The Upcoming Book, "The Asylum"

And when I looked out I saw that we were heading fast upon a series of iron gates set in stone, wickedly arched, and crowned with tall spikes. But what unnerved me completely was beyond the gates, a set of doors, heavy and wooden, pointed arched towering higher than any entrance to any building I had ever seen. Crossed with iron bars, and studded with heavy bolts, the doors were set in a great wall that appeared to be protecting whatever waited inside.
Et quand j'ai regardé, j'ai vu que nous nous dirigions rapidement sur une série de portes en fer gravé dans la pierre, méchamment arqué, et couronné de longues tiges. Mais ce qui m'a énervé tout était au-delà des portes, un ensemble de portes, lourde et en bois, ogivales dominant supérieur à n'importe quelle entrée à n'importe quel bâtiment je n'avais jamais vu. Croisé avec des barres de fer, et parsemée de gros verrous, les portes ont été mis dans un grand mur qui semblait être la protection quel que soit attendu à l'intérieur.
So paralysed was I by the sight before me, I did not notice that we had already driven past the first of the three spiked gates guarding access to the door, until I heard it crashing to a close behind us. Where am I? A short drive onward and we were at the second gate, I turned to look behind me and saw the gates closing, one after the other by power of unseen hands, or simply through years of habit more accustomed were they to being closed than opened. Were these gates erected for the protection of this great establishment? For the security of these admirable administers of magical medicines? Were these prison bars meant to keep intruders out, or to keep it's inhabitants in?
Donc j'ai été paralysé par la vue devant moi, je n'ai pas remarqué que nous avions déjà utilisées au-delà de la première des trois portes qui gardaient l'accès à pointes à la porte, jusqu'à ce que je l'ai entendu s'écraser à sa fin derrière nous. Où suis-je? Un court trajet en voiture en avant et nous étions à la deuxième porte, je me retournai pour regarder derrière moi et j'ai vu la fermeture des portes, l'une après l'autre par le pouvoir des mains invisibles, ou tout simplement par des années d'habitude plus habitués qu'ils étaient à la fermeture de ouvert. Ont érigé ces barrières pour la protection de ce grand établissement? Pour la sécurité de ces admirables administre des médicaments magiques? Ont été les barreaux d'une prison destinée à garder les intrus dehors, ou pour garder ses habitants en?
With each turn of the wheels that brought me closer to the last gate, I tried harder to drown out the answer to my questions with whatever music I could conjour into my head. Approaching the third, I began to lose my grasp on reality. I imagined we were going in circles, driving through the same gates over and over again, endlessly circling. As though there were a certain number of rotations that must be completed before access to this unknown world was granted to us. I thought of the lock on the cabinet in my music master's study, the one with four lettered plates that had to be rotated a definite amount, and then alligned in a perfect secret order before it would open. I had once unlocked it.
A chaque tour de roues qui me rapprochait de la dernière porte, j'ai essayé plus difficile à étouffer la réponse à mes questions avec la musique que je pouvais conjour dans ma tête. En approchant de la troisième, j'ai commencé à perdre mon emprise sur la réalité. J'ai imaginé que nous allions dans les cercles, en passant par les portes mêmes, encore et encore, sans cesse indirecte. Comme s'il y avait un certain nombre de rotations qui doit être complété avant que l'accès à ce monde inconnu nous a été accordée. J'ai pensé à la serrure de l'armoire dans le bureau de mon maître de musique, celui avec quatre plaques de lettrés qui ont dû être tourné d'un montant précis, puis alligned dans un ordre secret parfait avant qu'il ne s'ouvre. J'avais une fois déverrouillé.
I felt dizzy, and much too warm. The wind screamed around the carriage, the wheels rattled, and though the gate was close ahead, we seemed to be eternally racing towards it, making no progress. A bird, something like a Raven, but a great deal larger, soared overhead, and, emitting a strange, metallic growl into the blackening sky, circled above the ever-approaching gates. As it did so, I caught sight of the sharp spikes gleaming in the pumelling rain. Still galloping at full speed, I heard the muffled squeals of what sounded like a swarm of insects.
Je me suis senti le vertige, et beaucoup trop chaud. Le vent hurlait autour du chariot, les roues frémirent, et si la porte était proche avenir, nous semblait être éternellement course vers elle, ne faire aucun progrès. Un oiseau, quelque chose comme un corbeau, mais beaucoup plus grande, a grimpé au-dessus et en émettant un étrange grondement métallique dans le ciel noircit, tournoyaient au-dessus des portes jamais approchent. Comme il l'a fait, j'ai aperçu des pointes acérées qui brillaient dans la pluie pumelling. Toujours galopant à toute vitesse, j'ai entendu les cris étouffés de ce qui ressemblait à un essaim d'insectes.
Looking out, I swore I saw, though I did not believe my eyes at the time, a great pack of rodents, perhaps a hundred, perhaps more, sleek furry bodies skimming the Earth leaping over each other, black eyes sparkling. A quivering mass, they swam over the cobblestones like one creature, Squid's ink, spilling into water, and infecting it with deep black in seconds. How they were able to keep up with the Horses mystified me, and when the swarm dispersed, and shot on ahead of us, they darted in and out beneath the wheels of the carriage and around the Horses hammering hooves, yet, were never trampled. I followed them with my eyes as they melded together again and slipped beneath the gate to the other side like a gush of dark water, the tide coming in.
En regardant, je me suis juré que j'ai vu, mais je ne croyais pas mes yeux à l'époque, un pack de rongeurs, peut-être une centaine, peut-être plus, élégant écrémage furry corps de la Terre sautant par-dessus l'autre, les yeux noirs pétillants. Une masse tremblante, ils ont nagé sur les pavés comme une créature, encre de Squid, se jeter dans l'eau, et de l'infecter avec un noir profond en quelques secondes. Comment ils ont pu suivre le rythme des chevaux m'a mystifié, et quand l'essaim dispersé, et a tiré en avant de nous, ils s'élancèrent dans et hors sous les roues de la voiture et autour des chevaux martelant sabots, pourtant, n'ont jamais été foulés aux pieds. Je les ai suivis des yeux comme ils fondus ensemble à nouveau et se glissa sous la porte de l'autre côté, comme un jet d'eau sombre, la marée montante po
It was all so ghastly, so intoxicating, my body convulsed in a quivering wave, somewhere between horror, and wild anticipation. And then, the final gate having slammed closed behind us, we were at the ultimate precipice at last. Three...Two...One...The doors began to open, there was an awful grinding of metal, a clashing of loosened chains. And with the skies seeming to come down around us, it appeared. The Asylum.
Tout était si horrible, si enivrant, mon corps convulsé dans un vague frémissement, quelque part entre l'horreur et l'anticipation sauvage. Et puis, la dernière porte se referma derrière après avoir claqué nous, nous étions au bord du précipice final à la fin. Trois ... Deux ... Un ... Les portes ont commencé à s'ouvrir, il ya eu une terrible meulage de métal, un cliquetis de chaînes desserrées. Et avec le ciel semblant de descendre autour de nous, il est apparu. Le droit d'asile.


Traduction par Anonyme

Ajouter / modifier la traduction
Email:

P