Paroles de chanson Klub Des Loosers - La Chute

Mes histoires commencent toutes par "il était une dernière
fois"
Ne jamais mettre ta bouche là où tu ne mettrais pas tes
doigts
Toi on te tire que par accident comme une sonnette d'alarme
Donc normal que je t'évite, quand on t'approche ça pue le
drame
Moins de strip-teaseuses et de caissières sans toutes ces
mères célibataires
Vos vies c'est triste comme un crédit pour des implants
mammaires
Pas d'héro juste du Subu pour oublier vos vies subies
Plus ils prient et moins ils croient donc à la fin tous ils
supplient
Ce n'est pas vrai mais tu es moche, donc ma réponse "oui je
suis pris"
Dos crawlé dans l'alcool pour n'pas couler et je n'décolle
Qu'avec des trucs qu'aucun médecin ne prescrirait mais tout
s'achète
Si je t'ai demandé ton nom c'était pour mettre l'ordre sur
le chèque
Traverse l'époque sans regarder, il n'y a plus rien de
renversant
Pour de l'argent nous ferons semblant alors toutes nos
pensées sont noires
Tous les samedis au stand de tir, j'apprends à viser
l'espoir
Allez coucher les enfants, je ne connais pas de belles
histoires
Je m'suis jeté par la porte et j'ai marché en attendant ma
chute
Le golf pour quelques uns pour tous les autres ce sera la
lutte
Compte les points je compte les pintes espère bien l'avoir
à quatre pattes
Ne m'inquiète pas, je ferai tout pour ne pas entendre: "ne
me quitte pas"
Elle est jolie mais pas fute-fute, quand elle me parle je
dis "chut chut"
Dis toi que tes lèvres sont amoureuses, essaie de ne pas
les séparer
Ici tant de choses sont brisées que nous ne pourrons pas
réparer
Dans un bunker j'ai mis mon cœur et des cartouches on ne
sait jamais
Dossier de vidéos pornos, la seule icône que je vénère
Toutes ces filles ont des parents je sais j'y pense en
éjaculant
Si tout le monde va au ciel pas étonnant qu'il fasse si
moche
Tête baissée sous la pluie, j'avance les deux mains dans
les poches
Jusqu'au métro, tant de gens puent la fin est proche ça se
bouscule
Je sais quel jour on est en regardant sur leur pilule
J'aurais pu faire quatre ou cinq gosses pour bien achever
l'humanité
Mais je jouis sur leur visage, je suis venu pour vous sauver



Email:

P