Les Petits Paiens - Maurice Chevalier paroles de chanson

Paroles de chanson Maurice Chevalier - Les Petits Paiens

Blanches rondeurs aux contours délicieux,
Les païens sont un régal pour les yeux,
Ils ont tous, malgré leurs formes régulières,
Leur physionomie particulière.
Les uns lèvent la tête sans se gêner
y en a qui vous regardent l'air étonné,
D'autres pudiquement baissent le nez.
Qu'ils soient monticules ou promontoires,
Des pommes, des oranges ou des poires

{Refrain:}
Les jolis petits païens,
C'est toute la femme,
Mais oui Madame
Je le soutiens.
Ah ! quel désir...
Quand nos yeux les devinent
Ah ! quel plaisir !
Quand nos doigts les lutinent,
Ils font
Bientôt, sous notre étreinte,
Des bonds
Et même des pointes
Quand on les a dans la main,
Mais oui Madame
C'est toute la femme
Qu'on tient.

Hommes mariés ou bien célibataires,
Nous courons tous après ces globe-trotters
C'est autour de ces mappemondes si petites
Que pourtant le Monde entier gravite.
Des Hespérides c'est le double jardin
Les fétiches dont nous sommes les pantins
Eternels Néné et Rinsinsin
De l'amour c'est la vivante cible,
Qui même cachés restent visibles.

{au Refrain}



Email:

P