Paroles de chanson Hugues Aufray - Et Si Moi Je N'veux Pas

Ton vieux poulailler s'écroule,
Le renard mange tes poules.
Crois-moi, il serait plus sage
De remplacer ton grillage.
Ta femme est bien trop jolie :
Ça va t'causer des ennuis.
Si tu veux qu'elle soit fidèle,
Faudra lui couper les ailes.

Et si moi, je n'veux pas,
Je n'veux pas couper ses ailes,
Et si moi, je n'veux pas
Couper ses ailes, c'est mon droit.
Moi, je suis toujours content
Quand je joue, quand je joue de la guitare.
Moi, je suis toujours content,
Quand je joue, quand je joue d'mon instrument.

Tu passes ton temps au bistrot.
M'sieur l'docteur dit qu'tu bois trop.
Tu peux t'commander une bière
Et une place au cimetière.
Tu vas jamais à la messe,
Tu vas jamais à confesse.
Fais brûler quelques chandelles
Si tu veux aller au ciel.

Mais si moi, je n'veux pas,
Je n'veux pas aller au ciel,
Mais si moi, je n'veux pas
Aller au ciel, c'est mon droit.
Moi, je suis toujours content
Quand je joue, quand je joue de la guitare.
Moi, je suis toujours content,
Quand je joue, quand je joue d'mon instrument.

T'as jamais aimé l'école.
T'aimais mieux la p'tite Nicole.
Au calcul, à l'écriture,
Tu préférais la nature.
Il paraît que t'es tellement doué
Qu'tu peux d'venir député.
Fais donc de la politique
Et laisse tomber la musique.

Et si moi, je n'veux pas,
Je n'veux pas de politique,
Et si moi, je n'veux pas
De politique, c'est mon droit.
Moi, je suis toujours content
Quand je joue, quand je joue de la guitare.
Moi, je suis toujours content,
Quand je joue, quand je joue d'mon instrument



Email:

P